Pourquoi la comptabilité analytique n’est pas obligatoire ?

31/10/2019

 Dans toute entreprise, quelle qu’en soit la taille, la tenue des comptes est obligatoire soit par un comptable au sein même de l’entreprise ou par un expert comptable. La comptabilité obligatoire à toutes sociétés est celle dite générale. Il existe une comptabilité interne aux entreprises qui n’est pas obligatoire, c’est la comptabilité analytique. Celle-ci permet d’analyser les résultats financiers dégagés par l’entreprise et d’en faciliter les prises de décisions stratégiques. Naolink vous présente un tour d’horizon de cette comptabilité.

 

Qui est concerné par la comptabilité analytique ?

La comptabilité analytique concerne autant les PME que les grandes entreprises. La comptabilité analytique a toujours été pratiquée par les grandes entreprises qui étaient capables d’en maîtriser sa complexité et qui souhaitaient avoir des objectifs chiffrés et mettre en œuvre les conditions pour y parvenir. Elle concerne aujourd’hui les PME pour lesquelles elle est un des éléments clés du système d’information.

 

A quoi sert la comptabilité analytique ?

La comptabilité analytique permet de voir les produits et services qui se vendent le mieux. La comptabilité analytique ventile et analyse les charges et profits en fonction des différents produits et services présentés dans la comptabilité générale. La démarche exige de savoir dans le détail l’utilisation de toutes les ressources de l’entreprise. Elle permet donc ainsi d’expliquer les résultats obtenus au sein de l’entreprise et détermine la rentabilité d’un produit. En effet, à travers les chiffres de la comptabilité analytique il est possible de voir les produits et services qui se vendent le mieux, la marge qui en est dégagée, mais inversement, elle détermine ceux qui coûtent plus qu’ils n’en rapportent, etc. La comptabilité analytique reste une aide et seulement une aide puisque c’est aux responsables d’étudier s’il faut choisir telle ou telle solution afin d’augmenter le prix pour générer une marge plus importante. En effet, tous les indicateurs sont pris en compte dans cette comptabilité qui n’a qu’un seul but, faire prospérer l’entreprise et ce, de manière pérenne.

 

La comptabilité analytique : un élément de pilotage d’entreprise ?

La comptabilité analytique permet de mieux piloter son entreprise. La comptabilité analytique est un outil puissant qui exige un minimum d’investissement pour sa mise en place, mais elle permet de détecter des problèmes pour ensuite mieux piloter son entreprise. Elle est interne à l’organisation de chacune d’entre elles, c’est ce qui la caractérise et c’est pourquoi les responsables d’entreprises ne sont pas tenus de pratiquer cette comptabilité. De ce fait, elle n’est donc pas obligatoire d’un point de vue légal contrairement à la comptabilité générale. Elle est utilisée à des fins de gestion en fournissant aux responsables une information cohérente, pertinente et fiable pour les aider à prendre de bonnes décisions tant à un niveau tactique que stratégique. Elle peut apporter une aide aux dirigeants pour assurer le contrôle de gestion de l’organisation. C’est pourquoi, pour diriger une entreprise, au quotidien la comptabilité générale n’est plus suffisante.

Pour deux sociétés différentes, les comptabilités analytiques ne se ressembleront pas et les différences constatées ne seront pas sans conséquences car les décisions varieront alors d’une entreprise à l’autre. Donc, chaque choix méthodologique en comptabilité peut alors avoir des répercussions importantes.

Si la comptabilité analytique n’est pas obligatoire d’un point de vue légal, en revanche, elle est fortement conseillée pour mieux diriger son entreprise.

 

Naolink, cabinet d’expertise comptable en ligne, vous accompagne dans votre gestion quotidienne grâce à des tableaux de bords automatisés (chiffres d’affaires, trésorerie…). Pour en savoir plus, faites votre devis gratuitement en ligne.

Pourquoi la comptabilité analytique n’est pas obligatoire ?