Le cahier de compte : registre incontournable de l’entrepreneur rigoureux

le cahier de compte

Souvent considéré comme une contrainte, le cahier de tenue de compte permet de structurer les données financières et de faciliter le pilotage d’une société. Le formalisme lié à sa tenue ne tolère aucun manquement, sous peine de subir des conséquences dommageables pour votre activité. Entrepreneurs, soignez votre cahier de compte !

 

Qu’est-ce qu’un cahier de compte ?

Un cahier de comptabilité est un registre dans lequel sont transcrits, de façon chronologique et continue, tous les mouvements financiers de votre entreprise durant un exercice comptable.

Il comporte deux colonnes pour l’inscription des montants : celle des débits et celle des crédits.

Chaque opération comptabilisée doit être équilibrée selon le principe de la partie double, c’est-à-dire que le débit doit être égal au crédit.

Même si la loi définit comment tenir un journal comptable, il vous appartient à vous en tant que dirigeant de déterminer le nombre de cahiers de tenue de compte nécessaires pour votre société.

Facilitez votre gestion administrative en ayant recours à un journal auxiliaire propre à chaque type d’opération :

  • achats ;
  • ventes ;
  • trésorerie ;
  • opérations diverses.

Vous les regrouperez ensuite au sein du journal général, appelé journal centralisateur.

 

À quoi sert le cahier de tenue de compte ?

Votre cahier de comptabilité permet de consulter l’ensemble des opérations réalisées et de suivre l’évolution du patrimoine de votre entreprise au quotidien.

Vous l’utilisez à la fin de chaque exercice fiscal pour générer :

  • le bilan comptable ;
  • le compte de résultat ;
  • la liasse fiscale.

Sur base de vos données financières, vous produisez des états et rapports essentiels pour le pilotage de votre stratégie d’entreprise à partir de votre cahier de compte, tels que :

  • le bilan prévisionnel ;
  • les soldes intermédiaires de gestion ;
  • le budget prévisionnel ;
  • le plan de trésorerie.

En cas de contrôle de l’administration, votre cahier de compte sert de référence pour la vérification de la justesse de la tenue de votre comptabilité.

 

Quelles obligations doit respecter le cahier de comptabilité ?

Pour votre cahier de comptabilité, vous pouvez opter soit pour un format manuscrit, soit pour un format numérique. Dans les deux cas, sa durée de conservation légale est de 10 ans.

Votre cahier de tenue de compte ne doit contenir aucun blanc ni rature, ce qui ne vous laisse pas le droit à l’erreur avec le format manuscrit. Tandis que le format dématérialisé vous donne la possibilité de générer une nouvelle version après la correction des écritures en cas de faute.

Toutes les entreprises françaises sont soumises aux règles du Plan Comptable Général. Vous devez respecter ses normes pour présenter vos écritures comptables. Ces dernières reprennent obligatoirement :

  • la date de l’opération ;
  • le numéro de pièce comptable ainsi que son libellé ;
  • les comptes mouvementés par l’écriture comptable ;
  • le montant total de l’opération.

En tant qu’entrepreneur, vous souhaitez sans doute alléger votre charge administrative à travers un accompagnement qualifié pour la tenue de votre cahier de compte. Pour cela, sollicitez l’expertise d’un membre du cabinet comptable en ligne Naolink, ou demandez votre devis comptable.

 

 

 

 

 

Nous conseillons...