Comment trouver du capital pour développer son activité ?

trouver-du-capital-pour-developper-son-activite

Trouver du capital pour développer son activité n’est pas toujours chose facile et les démarches ne sont pas toujours couronnées de succès. Cependant, quelque soit votre secteur d’activité (consulting, prestataire de services, négoce, industrie…) trouver un financement s’avère bien souvent indispensable.

 

Bien définir son besoin

Avant de demander des fonds nécessaires au développement de son activité, le professionnel doit tout d’abord déterminer de combien d’argent il a besoin.

Si le montant représente seulement un petit investissement, il ne recherchera alors qu’un investisseur. En revanche, si un capital plus important est nécessaire, il faudra chercher plusieurs investisseurs potentiels.

 

Prouver que l’activité est rentable

Lorsque l’on sollicite à une banque ou un investisseur de financer un projet, il est souvent demandé de prouver que l’activité est rentable.
Voici quelques exemples d’investisseurs.

 

Le « love money »

Tout d’abord, la famille est une des premières sources de financement (prêt familial, donation, coup de pouce, etc.). On parle alors de “love money” encore appelé “épargne affective de proximité”.

Les amis peuvent également accorder un prêt.

 

Les banques

Elles sont les premiers partenaires financiers. La première étape consiste donc à bien présenter son dossier en amont afin de leur démontrer que le projet est réfléchi. Le professionnel doit également mettre en avant les perspectives de croissance ainsi que la rentabilité de son activité.

 

Les plateformes de financement participatif

Aujourd’hui, en ligne il existe bon nombre de plateformes où l’on trouve des investisseurs. Outre le moyen d’obtenir des fonds, elles ont l’avantage d’apporter leur aide pour mesurer l’attractivité du projet. Mais, chaque plateforme a ses propres règles et frais.
Le crowdfunding (financement participatif par le grand public). Ils investissent de petits montants. La mise en place de la campagne par ce procédé peut être rapide. Le professionnel peut diffuser son projet via les réseaux sociaux.

Le crowdlending est un financement participatif sous forme de prêt qui permet de faire appel au grand public pour éviter les banques.

Le crowdequity est un financement par le grand public sous forme de participation en capital. C’est une solution de financement en plein développement mais qui ne convient pas à tous les types d’entreprises.

 

Les associations d’aide à l’innovation

Les associations spécialisées dans l’aide à l’innovation proposent des aides ou des subventions spécifiques.
Le principal organisme de micro-crédit ou micro-prêt en France est l’ADIE. C’est un type de crédit qui est réservé aux personnes n’ayant pas pu obtenir un prêt bancaire mais son obtention est loin d’être automatique et les taux d’intérêt sont élevés.
Bpifrance (Banque Publique d’investissement) est un organisme français de financement et de développement des entreprises. Il intervient dans les domaines suivants :

  • créer sa société,
  • développer son activité,
  • renforcer sa trésorerie,
  • exporter, etc.

Trouver un financement pour développer son activité, c’est également faire appel à la débrouillardise. En effet, face à un manque de financement, le système D et l’imagination peuvent être un excellent recours. Cela consiste alors à mobiliser des compétences gratuitement, faire appel à des étudiants ou à des bénévoles, etc.

En conclusion, on peut dire que pour résoudre son problème de financement, il faut peut-être dans un premier temps réétudier l’ensemble de son projet. Si un professionnel opte pour un prêt bancaire, un investisseur providentiel, un incubateur d’entreprises, etc., il doit savoir que chacune de ces sources présente des avantages mais aussi des inconvénients. Dans tous les cas, lorsque l’on souhaite trouver un financement, il faut être déterminé et faire preuve d’imagination.

Nous conseillons...