Comment est constitué le grand livre des comptes d’une entreprise ?

19/05/2020

Le grand livre des comptes fait partie des livres comptables tenus par toutes entreprises quelles qu’elles soient (petites ou grandes). Mais revenons aux fondamentaux, qu’est-ce qu’un grand livre des comptes ?

 

Le grand livre des comptes : un document obligatoire pour toutes les entreprises

Le grand livre des comptes regroupe toutes les opérations de la comptabilité d’une entreprise dans l’ordre chronologique où elles ont eu lieu, ce qui permet une lecture simple et détaillée de tout ce qui concerne la comptabilité de l’entreprise en question.

Le grand livre des comptes doit présenter le solde du compte au début de la période, l’ensemble des mouvements ayant affecté le compte au cours de l’exercice (débit et crédit), et bien évidemment le solde final de ce compte. Par conséquent, il est un élément nécessaire pour le suivi des comptes puisqu’il décrit tous les événements des différents comptes qui ont eu un impact sur la comptabilité.

 

Quel est l’intérêt du grand livre des comptes pour une entreprise ?

Le grand livre des comptes donne une vision analytique de l’ensemble des informations comptables en récapitulant les entrées et les sorties qui ont été saisies en les affectant à un numéro de compte du plan comptable de l’entreprise et le nom du compte. La tenue d’un grand livre des comptes doit être réalisée sans blanc ni altération d’aucune sorte afin de garantir sa fiabilité. Le grand livre des comptes est constitué des sept classes de comptes dans l’ordre de numéro prévu par le plan comptable, à savoir :

  • classe 1 : Comptes des Capitaux,
  • classe 2 : Comptes d’Immobilisation,
  • classe 3 : Comptes de Stocks et d’En-cours,
  • classe 4 : Comptes de Tiers,
  • classe 5 : Comptes Financiers,
  • classe 6 : Comptes de Charges,
  • classe 7 : Comptes de Produits.

 

Que contient le grand livre des comptes ?

Le grand livre des comptes contient généralement les mentions suivantes : numéro de compte et son intitulé, date de l’opération et son libellé, référence de l’opération, journal de comptabilisation de l’opération (banque, achats, ventes, opérations diverses), montant et sens de l’imputation (débit ou crédit), code du lettrage.

Il n’y a aucune réglementation pour présenter le grand livre des comptes puisqu’il est possible de l’établir sous différentes formes telles qu’un fichier informatique de classeur, etc. La présentation la plus courante est celle où tous les comptes apparaissent sous forme de T. Le numéro et l’intitulé du compte sont inscrits au-dessus de la barre horizontale du T, et le côté gauche du T constitue la colonne crédit tandis que le côté droit est celle des débits. La somme totale au crédit doit être égale à la somme totale au débit.

Pour davantage de facilité de lecture, le grand livre des comptes peut être découpé et détaillé en autant de grands livres auxiliaires que cela est utile à l’entreprise, à condition de procéder à une centralisation des écritures au moins une fois par mois dans le grand livre général. Il est donc possible pour les entreprises d’avoir des grands livres auxiliaires « Fournisseurs », « Clients », « Banques et Frais Généraux », « Débiteurs et Créditeurs », etc.

Ce document obligatoire pour les entreprises qu’est le grand livre des comptes doit être conservé au moins dix ans et ce à compter de la date de la dernière inscription.

Faites vous accompagner dans la bonne tenue de vos documents comptables avec Naolink : demandez votre devis gratuit en ligne !

Comment est constitué le grand livre des comptes d’une entreprise ?