Le contrat de concession : Guide complet et conseils pratiques

Connaissez-vous le contrat de concession ? Bien qu’il semble assez proche du contrat de franchise, de nombreux points les différencient. Naolink, cabinet d’experts-comptables en ligne qui propose des offres comptables adaptées aux franchises et associées, vous explique ici tout ce qu’il faut savoir sur les contrats de concession.

Cela peut vous intéresser : Découvrez notre page dédiée sur le contrat de licence de marque.

Une concession automobile peut être développée à partir d'un contrat de concession.

Définition du contrat de concession

Le contrat de concession est un accord commercial conclu entre deux entités, le concessionnaire et le concédant. Le concessionnaire, qui est en général un commerçant, s’engage à se fournir en produits ou services, le concédant, qui peut être un fabricant ou un grossiste. En retour, le concédant accorde au concessionnaire des droits exclusifs pour la distribution et la commercialisation de ses produits dans un territoire spécifique et pendant une période déterminée. Ce contrat permet au concessionnaire de bénéficier de l’expertise et de la notoriété de la marque du concédant. De l’autre côté, le concédant peut étendre sa présence sur le marché grâce à l’implantation de concessionnaires. Le contrat de concession définit les droits, obligations et responsabilités des différentes parties, ainsi que les modalités de collaboration et de rémunération qui régissent leur relation.

Si l'un de vos franchisés est suivi par un autre cabinet comptable, l'expert-comptable en ligne Naolink traitera le dossier à votre place.

L’objectif est d’intégrer le franchisé au fonctionnement et au contexte tarifaire prévu par l’accord cadre. Nos experts accompagnent les franchisés concernés dans les procédures relatives au changement de cabinet.

Les éléments clés d’un contrat de concession

Lorsqu’on examine un contrat de concession, plusieurs éléments clés doivent être pris en compte :

  • La durée du contrat : elle est essentielle, car elle définit la période pendant laquelle le concessionnaire aura le droit d’exploiter la concession.
  • La zone géographique : le territoire concédé est un élément crucial, car il détermine la zone géographique dans laquelle le concessionnaire peut opérer. 
  • Les obligations du concédant et du concessionnaire : cela inclut les responsabilités en termes de fourniture de produits, de support, de formation, de normes de qualité, et de promotion de la marque. 
  • Les clauses spécifiques : elles peuvent concerner les redevances, les droits de propriété intellectuelle, la résiliation du contrat et les mécanismes de règlement des différends.

Un contrat de concession bien structuré et équilibré garantit une relation solide entre les parties et favorise la réussite à long terme de l’entreprise.

Poignée de main à la signature d'un contrat de concession.

Quelle différence entre contrat de concession et contrat de franchise ?

En matière de contrats commerciaux, il est important de comprendre la différence entre un contrat de concession et un contrat de franchise. Bien que ces deux termes soient souvent confondus, il existe des distinctions clés entre les deux. Dans un contrat de concession, le concessionnaire s’approvisionne en produits ou services auprès du concédant et les commercialise sous la marque du concédant. Le concédant accorde au concessionnaire une exclusivité territoriale et temporelle pour la vente de ces produits. En revanche, dans un contrat de franchise, le franchisé obtient le droit d’exploiter une entreprise indépendante en utilisant le nom commercial, la marque, les systèmes et le savoir-faire du franchiseur. Le franchiseur exerce un contrôle plus important sur l’activité du franchisé en imposant des normes et des procédures strictes. Alors que la concession met l’accent sur la fourniture de produits, la franchise se concentre davantage sur la transmission d’un modèle d’entreprise éprouvé. Comprendre ces différences est essentiel pour choisir le bon modèle de partenariat commercial adapté à vos besoins et objectifs spécifiques.

Conseils pratiques pour réussir votre contrat de concession en tant que concessionnaire

Pour réussir votre contrat de concession, il est essentiel de suivre quelques conseils pratiques :

  • Effectuez une recherche approfondie sur le concédant avant de vous engager (analyse de l’historique, la réputation, le modèle d’entreprise et les perspectives de croissance). 
  • Assurez-vous de bien comprendre les termes et les conditions du contrat (obligations financières, les redevances et les limitations territoriales…). 
  • Il est important de maintenir une communication ouverte avec le concédant et de respecter les directives et les normes de la marque. 
  • Investissez du temps et des ressources dans la promotion et le développement de votre concession (stratégies marketing, fidélisation client…). 

En suivant ces conseils, vous pouvez augmenter vos chances de réussite en tant que concessionnaire.

Pour en savoir plus sur l'offre Franchisé et l'offre Franchiseur

Quels sont les avantages du contrat de concession ?

Serveur qui sert des plats à un groupe d'amis dans restaurant en contrat de concession.

Le contrat de concession apporte de nombreux avantages que ce soit pour le concessionnaire mais aussi pour le concédant. 

Les avantages du contrat de concession pour le concessionnaire :

  • La notoriété de la marque ou de l’enseigne
  • L’exclusivité territoriale
  • La garantie des vices cachés ne pèse pas sur le concessionnaire
  • Le concessionnaire n’a pas à rechercher de nouveaux fournisseurs 

Les avantages du contrat de concession pour le concédant :

  • Développement de la marque ou d’une enseigne sur une nouvelle zone géographique
  • Le concédant n’a pas à chercher de nouveaux distributeurs
  • Pas ou peu de formation à assurer (le concessionnaire est généralement un professionnel possédant une connaissance approfondie du métier et du marché, ce qui lui permet de pratiquer sans nécessiter une formation préalable.)

Quels sont les inconvénients du contrat de concession ?

Le contrat de concession apporte également quelques inconvénients pour les deux parties. 

Les désavantages du contrat de concession pour le concessionnaire

  • Une assistance qui peut être limitée
  • Le contrat de concession à durée déterminée est plutôt précaire
  • Dépendance envers le concédant au niveau de l’approvisionnement des produits
  • Les quotas d’achats et de ventes : certains contrats contiennent des quotas d’achats et de ventes que le concessionnaire doit respecter. 

Les inconvénients du contrat de concession pour le concédant :

  • Le concédant ne maîtrise pas les prix de vente et les processus de distribution et de communication
  • Il y a un risque de détérioration de la marque ou de l’enseigne
  • Le concédant ne peut pas vendre lui-même ses produits sur la zone géographique concernée
Un magasin de prêt à porter en contrat de concession.

Comme nous avons pu le constater, le contrat de concession offre aux entrepreneurs l’opportunité de développer leur entreprise en s’appuyant sur la notoriété et l’expertise d’une marque établie. Comprendre les tenants et les aboutissants de ce type de contrat est essentiel pour établir une relation solide entre le concédant et le concessionnaire. De la durée du contrat aux droits et obligations des parties, chaque aspect doit être minutieusement étudié et négocié. En suivant les conseils pratiques et en se familiarisant avec les éléments clés du contrat de concession, les entrepreneurs peuvent mettre toutes les chances de leurs côtés pour réussir. Le cabinet d’experts-comptables en ligne Naolink vous accompagne et vous conseille sur votre projet de franchise ou assimilé. Comme de nombreux clients concessionnaires, confiez la gestion comptable de votre concession à Naolink et concentrez-vous entièrement sur votre activité.

Naolink expert comptable en ligne

Vous êtes intéressé par l'offre dédiée aux franchisés et franchiseurs ?

Le blog Naolink, expert comptable en ligne

Impact de la facturation électronique, illustré par une plante sur clavier

Quel est l’impact de la facturation électronique sur l’environnement ?

De nos jours, les différents acteurs du monde cherchent des moyens pour minimiser son impact environnemental, la facturation électronique peut apparaître comme une
Comment profiter d'un excédent de trésorerie pour investir dans d'autres projets grâce à la holding ?

Excédent de trésorerie, structurer son activité pour investir dans d’autres projets grâce à la holding

Votre société possède une trésorerie qui dort et pour laquelle vous avez déjà payé de l’impôt ? C’est ce qu’on appelle plus communément
Personne qui cherche des idées d'entreprises

Comment trouver des idées pour entreprendre ?

L’entrepreneuriat commence par une idée. C’est le premier pas, et souvent le plus crucial vers la réussite d’une création d’entreprise. Mais le réel
Entrepreneur qui choisi sa banque en ligne pour son entreprise

Quelle banque en ligne choisir pour son entreprise ?

Le choix d’une banque en ligne pour votre entreprise représente une décision importante, qui joue un rôle déterminant dans la gestion financière de