Accompagnement création d'entreprise

Votre métier a ses propres codes. Parce que nous les connaissons, nos conseils n’en sont que meilleurs !

Naolink, c’est avant tout, une expertise unique et un savoir-faire garantissant un conseil professionnel fiable, renforcé par une approche économique de votre marché et des spécificités de votre métier. Assurez votre lancement avec Naolink !

 

 

  • Loueur immobilier meublé (LMP/LMNP)

    Loueur immobilier meublé (LMP/LMNP)

    Vous envisagez de vous lancer en tant qu'un investisseur immobilier et vous vous questionnez sur le statut de loueur meublé professionnel (LMP) ou non professionnel (LMNP) ainsi que sur les obligations comptables et fiscales qui en découlent ? 
    en savoir +

  • Loueur immobilier non meublé (SCI)

    Loueur immobilier non meublé (SCI)

    Vous comptez investir dans un bien immobilier destiné à la location vide et vous vous interrogez sur les avantages et les inconvénients de ce type de location ? 
    en savoir +

  • Holding

    Holding

    Vous envisagez de créer une Holding et vous vous questionnez sur le montage de celle-ci afin qu'il soit adapté à votre situation et vos besoins ? 
    en savoir +

  • Profession Libérale (BNC)

    Profession Libérale (BNC)

    Vous souhaitez exercer en tant que professionnel libérale et vous vous interrogez sur vos obligations comptables ? 
    en savoir +

  • Artiste Auteur (BNC)

    Artiste Auteur (BNC)

    Vous souhaitez vous lancer et exercer une activité d’artiste auteur et vous vous interrogez sur vos obligations fiscales et sociales ?

    en savoir +

  • Consultant Prestataire de services

    Consultant Prestataire de services

    Vous souhaitez vous lancer en tant que prestataire de services en B to B ou B to C, consultant en stratégie, en gestion, en informatique, coach en management, en ressources humaines… et vous envisagez de créer votre entreprise ? 

    en savoir +

  • Artisan

    Artisan

    Vous souhaitez vous lancer en tant qu’artisan et vous vous interrogez sur vos obligations comptables ? 
    en savoir +

  • Commerçant

    Commerçant

    Vous envisagez de vous lancer en tant que buraliste, boulanger, coiffeur, restaurateur, fleuriste, gérant d'un bar, d’un commerce alimentaire, d’un food truck… et vous vous interrogez sur les indicateurs clés de performance pour réussir votre création de commerce ?
    en savoir +

  • Autre

    Autre

    Vous envisagez de vous lancer dans la création d'une activité mais vous ne vous identifiez pas à l'une des 7 autres citées ci-contre ?

Quel statut juridique choisir ?

Vous êtes sur le point de vous lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat, mais vous vous questionnez au préalable sur les avantages de chacun des statuts juridiques afin d’opter pour la meilleure solution parmi l’ensemble de ces différentes formes juridiques : Entreprise individuelle (EI), Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL), Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU), Société à Responsabilité Limitée (SARL), Société Anonyme (SA), Société par Actions Simplifiée (SAS), Société en nom Collectif (SNC), Société Civile Immobilière (SCI)… De toutes ces formes juridiques en découlent de nombreuses interrogations : quelles sont mes responsabilités ? mon patrimoine personnel est-il protégé ? quelle position vais-je occuper dans la société : statut de salarié, non salarié, assimilé-salarié ? A quel régime d’imposition serais-je soumis : IR ou IS ? Serais-je assujetti à la TVA ou non ? …

Pour tout projet commercial, artisanal ou libéral, il convient de se poser la question suivante : créez-vous votre activité seul(e) ou à plusieurs ?

Je créé ma société seul(e)

Je créé ma société seul(e)

Lorsque vous êtes SEUL(E), deux possibilités s’offrent à vous. 

- Choisie en grande majorité par les créateurs d’entreprise, l’Entreprise Individuelle (EI) est une forme juridique souple avec des formalités de constitution et de fonctionnement simples. En revanche, la responsabilité de l’entrepreneur peut être illimitée, notamment sur l’ensemble de ses biens personnels. Afin de limiter cette responsabilité, une Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL) peut éventuellement être envisagée. Le régime de la micro-entreprise, anciennement auto-entreprise, appartient à cette catégorie de l’Entreprise Individuelle. Fiscalement et socialement, le dirigeant est soumis à l’Impôt sur le Revenu (IR) et affilié au Régime Social des Indépendants (RSI), c’est-à-dire des travailleurs non-salariés. Idéal pour tester une idée de business et développer une activité individuelle en parallèle d'un emploi salarié, la micro-entreprise permet de se mettre à son compte sans grande prise de risque, ni réelles contraintes.

- En société unipersonnelle (EURL ou SASU), les formalités de constitution et de fonctionnement sont plus conséquentes, mais la responsabilité du dirigeant est limitée au montant de ses apports. Les bénéfices sont normalement imposés à l’IR en EURL (IS sur option) et à l’IS en SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle). Le gérant d’une EURL, associé unique, est considéré comme travailleur non salarié, affilié au RSI. Idéal pour protéger votre patrimoine et optimiser le coût de vos charges sociales et de vos frais professionnels, ce statut est un excellent compromis entre l'entreprise individuelle simple et la société par action. Quant à la SASU, ce modèle vous permet d'être inscrit au régime général de la sécurité sociale en qualité de Président de votre structure et de bénéficier d'une couverture sociale tout en étant l'unique associé de la société.

Je créé ma société à plusieurs

Je créé ma société à plusieurs

Lorsque vous créez à PLUSIEURS, la SARL est la forme juridique la plus répandue pour les sociétés. Elle ne peut en revanche être retenue pour les professions juridiques, judiciaires ou de santé (hors pharmaciens). La responsabilité du dirigeant est limitée au montant de ses apports au capital de la société. Fiscalement, les bénéfices sont soumis à l’IS, mais il est possible de choisir l’IR sous certaines conditions. Concernant le régime social, le gérant majoritaire est considéré comme un travailleur non salarié, affilié au RSI, alors que le gérant minoritaire est quant à lui, assimilé-salarié. Idéale pour s'associer, la SARL est une valeur sûre en matière de création d'entreprise. Si votre objectif est de miser sur un développement pérenne avec une volonté d'optimiser la gestion de vos charges sociales sans mettre en jeu votre patrimoine personnel, ce modèle est fait pour vous.  

La Société par Actions Simplifiée (SAS) est une structure permettant l’entrée au capital d’investisseurs. Elle offre plus de souplesse avec une responsabilité également limitée. Fiscalement, imposable à l’IS et socialement assimilé-salarié. Très prisée par les créateurs d'entreprise, la SAS présente de nombreux avantages tels que la possibilité de fixer librement le montant du capital social, le régime social avantageux pour son ou ses dirigeant(s) et une fiscalité simplifiée. Un modèle parfait pour grandir vite et bien.

La Société Anonyme (SA) est une forme de société souvent dédiée aux projets d’envergure avec une responsabilité limitée. Réunissant plusieurs associés ou actionnaires, avec un capital social minimum de 37 000 €, le président du conseil d’Administration est assimilé-salarié. Les bénéfices de ce modèle sont soumis à l’IS avec une possibilité sous certaines conditions d’opter pour l’IR. Moins répandue qu’une SA ou SARL, vous pouvez opter pour une Société en Nom Collectif (SNC) dans laquelle les associés ont la qualité de commerçants et sont responsables solidairement sur leurs biens personnels.

Chacune de ces formes juridiques détient de nombreuses subtilités maîtrisées par nos juristes expérimentés, parfaitement à même de vous conseiller selon votre métier, de vous alerter sur les modalités à prévoir, et de vous guider dans le choix décisif de votre future forme juridique, essentiel pour prendre un bon départ !

Témoignages Clients